Quoi de neuf ? Les brèves de mai 2021

Horace 1941-2021 – photographe du Jazz

Deux dates entre lesquelles s’assemble une vie. C’est bon pour une stèle ; tellement insuffisant pour réaliser même un instantané de ce que fut cette vie. Le photographe Horace ne sera plus au pied des scènes, celles des concerts de jazz mais aussi des théâtres, bref du spectacle vivant. Il est mort le 20 avril dernier à Figeac (Lot). Il s’était installé à Decazeville (Aveyron) après avoir vécu plusieurs décennies dans le petit village de Villiers-en-Morvan, là où le massif se sépare entre la Côte-d’Or, la Nièvre et la Saône et Loire.

Son attachement au jazz il le portait dans le nom d’artiste qu’il avait emprunté, ni au poète latin ni au personnage de Corneille, mais au pianiste Horace Silver ; question de toucher. On retrouvait Horace là où le jazz portait haut les voix qui souvent risquaient le tout pour le tout. Il se trouvait un soir de juillet 1975 à Dijon quand Mingus, bien malgré lui, s’était fait attendre ; l’objectif avait retenu le regard d’orage du contrebassiste. En 1978, 1980 et 1983 il suivait assidûment le Sens Music Meeting ; ce « monstre étonnant – écrit Didier Levallet – consacré à l’extrême avant-garde de la musique improvisée européenne »[1]. Horace fut bien sûr aussi du Festival D’Jazz Nevers. Ses archives, dans lesquelles a puisé le CRJ pour les ouvrages Au Fil du Jazz et Bourgogne une Terre de Jazz, témoignent de la richesse du travail qu’il a accompli là où les musiciens inventaient, osaient, témoignaient, bref jouaient. Car son credo, en quelque sorte, était : « essayer de saisir la blue note et traduire ce moment où il y aurait une osmose entre l’image et la musique », ainsi qu’il l’avait confié à Sylvain Siclier dans un portrait que celui-ci lui avait consacré dans Tempo #5 (janvier mars 2003)[2].

Horace est un des grands photographes du jazz à l’âge de l’argentique ; le temps que le révélateur donne naissance à l’image sur le papier.

Par Michel Pulh


[1] Luc Delannoy, Didier Levallet : L’Annuaire du Jazz 83 Les régions/1 (musiques et Media, CE.N.A.M)

[2] Horace, quarante ans à saisir la ‘’blue note’’ à l’image.

Retrouvez son portrait par Sylvain Siclier dans le Tempo papier numéro 5 (janvier-mars 2003) ci-dessous : (cliquez sur le magazine pour l’afficher en plein écran)

Faites figurer votre activité dans l’annuaire du jazz en Bourgogne-Franche-Comté édité par le CRJ

En vue de l’édition de son nouvel annuaire (octobre 2021), le centre régional du jazz en Bourgogne-Franche-Comté recense actuellement les divers acteurs du jazz de la région (musiciens, groupes, enseignement, création/répétition, diffusion, disque ou encore médias).

Pour y figurer, les conditions sont simples :

– Votre activité doit être liée au jazz, au blues ou aux musiques improvisées

– Votre activité doit être basée en Bourgogne-Franche-Comté.

Vous souhaitez être répertoriés dans cet annuaire ? Contactez Justine (crjbfc@gmail.com / 03 86 57 02 03) ou remplissez le formulaire en ligne

Tempo : un webzine qui se regarde et s’écoute

Le saviez-vous ? Vous pouvez retrouver chacun des musiciens et groupes à l’honneur dans Tempo dans notre playlist SoundCloud et YouTube. Rendez-vous ci-dessous :

Les festivals de jazz de la région se déconfinent

Avec les dernières annonces gouvernementales, les festivals de pépète lumière (71), lire par ailleurs, Couleurs Jazz organisé par le Bœuf sur le Toit (39) fin juin mais également Jazz à Semur (21), Jazz Campus, Jazz à Couches, le Crescent Festival (71) (tous en juillet) ainsi que Blues en Loire (58), en août, sont en cours d’élaboration et se préparent à accueillir leur public ! De son côté, D’jazz Nevers (58) envisage sérieusement un report partiel du festival de novembre 2020 pour début juin (plus d’infos dans notre prochaine publication). Nous vous tiendrons informé dans notre webzine des rendez-vous du jazz à venir dans les prochaines semaines.

N’hésitez pas à vous rendre régulièrement sur les sites des organisateurs ainsi que l’agenda du CRJ pour en savoir plus sur les conditions d’accès et la programmation de ces éditions 2021 à la saveur forcément particulière cette année.

Par ailleurs, n’hésitez pas à contacter dès aujourd’hui Florian (tempo@crjbfc.org) pour l’informer de tous concerts, résidences, festivals dans les prochaines semaines afin qu’il annonce ces évènements sur l’agenda du CRJ ou encore dans les présentes brèves de Tempo.

Plus que jamais, les équipes de Tempo et du CRJ reste mobilisées pour relayer l’actualité jazz, blues et musiques improvisées du territoire.

A très vite dans les salles et festivals de Bourgogne-Franche-Comté !

Des ingénieurs son masqués pendant la fête de la musique 2020. Montceau-les-Mines le 20 juin 2020. Crédit photo : Florian Jannot-Caeilleté / APJ / Hans Lucas.
image_pdfGénérer un PDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire