La Peuge en Mai – la révolution en mains propres

Crédit photo : DR

Guillaume Malvoisin

Gil Scott-Heron l’avait scandé, la révolution ne sera pas télévisée. Il avait raison. Mais Geoffroy Gesser et La Peuge en Mai la documentent quand même. Les seules images sont celles qui ont inspiré ce projet de réinterprétation des journées de conflit d’un mois de mai chaud, très chaud à Sochaux. Et aux alentours de Montbéliard. C’est au même endroit que les envies de Gesser prennent racine. Recomposer la mémoire familiale avec le désir contemporain. Réunir des improvisateurs-chercheurs et des voix collectées, ouvrières, chevillées et ultra-sensibles. Tout est manipulé avec un soin incroyable sur ce disque, pris sur le vif à la Dynamo de Banlieues Bleues en janvier 2020. La passion qu’émettent Aymeric Avice, Prune Becheau, Simon Henocq, Joel Grip et Francesco Pastacaldi face au ténor de Geoffroy Gesser. Le son des voix confié à Cécile Laffon, réalisatrice radiothérapiste de cet héritage magnifique. La musique fourmille d’idée et d’humilité. Chaque instrument ne porte haut son argumentaire que pour alimenter le sens commun. Les voix offrent leur rythme, qui se cale sur celui des soufflants et des frottés. C’est beau comme une aurore en mai, cette mise en son des occupations d’usine, des manifs, des grèves. Jusqu’au drame où deux hommes se retrouvent à terre, tués par balles volontaires. Pourtant, le disque échappe à la tragédie du brûlot. Ce n’est pas un tract livré par le Ton Vertical et Coax, mais un document modeste et puissant, par un martyrologe mais une révélation de traces passionnante. Le monde du travail, les colères et les désirs, réunis dans un geste musical unitaire recueilli en public.

Site de Geoffroy Gesser : https://urlz.fr/hg1f

Site du Collectif COAX : https://urlz.fr/hg1c

Site du Ton Vertical : https://urlz.fr/hg1m

image_pdfGénérer un PDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire