GADJO COMBO – Slavopop

Didier Robrieux

Jazz manouche : Tradition et ouverture

Dans la communauté des gens du voyage, Gadjo signifie « non gitan ». Une humilité bien estimable a sans doute fait choisir cet adjectif aux membres du Gadjo Combo pour nommer leur quartet de jazz manouche. Mais si l’on en juge ne serait-ce qu’à son 3ème album intitulé Slavopop, ce groupe basé à Lons-le-Saunier et composé de Marc Joubert (guitare soliste), Jean-Charles Mater (guitare rythmique), Serge Saussard (basse) et Philippe Plassard (violon) est loin de démériter en matière de gypsy swing ! Avec ses finesses mélodiques et sa façon de sonner qui n’appartiennent qu’à lui, il fait pleinement honneur au style Django, style dans l’exécution duquel on perçoit qu’il met tout son métier et tout son cœur. La musique de Gadjo Combo ne revêt cependant pas que des aspects « Hot club de France » : il lui arrive en effet de frôler d’autres genres musicaux (rock, pop) et il accorde par ailleurs — sans délaisser les standards — une place prépondérante aux compositions.

Concernant le CD Slavopop, difficile de tempérer son enthousiasme à l’écoute d’Anatole France, petit air gaillard, désinvolte, batifoleur, qui se voit régulièrement secoué par une manière de marche irlando-écossaise bien scandée. Comment résister pareillement au charme « brassensien » de Charlie et Mila avec lesquels on est prêt à vadrouiller bras dessus bras dessous, le nez au vent. Si le brillant Shufflematic balance bien, le titre Slavopop est propre à nous entraîner dans son tourbillon de fête jusqu’à nous faire tourner la tête. Côté tempo pondéré, la délicatesse et le rythme berçant de Complètement ballade émeuvent par leur sensibilité bienfaisante.  Habileté technique haut de gamme, singularité, fluidité, décontraction, vitalité joyeuse, caractérisent globalement cet album marqué en particulier par le jeu étonnant d’aisance et de grâce de la guitare soliste et du violon.

Pour acheter le disque cliquez ici

Album complet à écouter ci-dessous :

image_pdfGénérer un PDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire