Saint-Claude : les cordes d’Explicit Liber à l’usage de collégiens

Crédit photo : Benoît Keller

Par Michel Pulh

Depuis sa création en 2017, le trio Explicit Liber (Benoit Keller, Aymeric Descharrières, Denis Desbrières) a toujours inscrit son travail dans la double perspective de la création musicale et de l’action culturelle ; les deux participent de la démarche Jazz et contestation qui le fonde : le dialogue entre les musiciens et des bandes d’actualités enregistrées (dont le contrebassiste est un fervent chineur), pour témoigner d’un évènement social et/ou politique.

Habituellement, l’intervention d’Explicit Liber s’effectue au sein des établissements demandeurs et porte sur une année scolaire. À Saint-Claude c’est La fraternelle qui a souhaité un travail particulier dans le cadre de sa Semaine culturelle, organisée chaque année avec le soutien de la délégation académique aux arts et à la culture et de la DRAC. Seul du trio en effet Benoît interviendra aux côtés des professeures de français, anglais et histoire géographie auprès de 23 élèves de 3e C dont 4 d’UPE2A[1], du Collège Pré Saint-Sauveur.

Un travail sur le répertoire Protest Songs, « portant sur la littérature engagée, les slogans et des chansons de luttes », souligne Elza Van Erps, médiatrice culturelle de La fraternelle, a d’abord été préparé entre le musicien et les enseignantes en juin et septembre 2021. Les 23 et 30 mars Benoît aura présenté le projet aux élèves, les professeures prenant la relève. La semaine proprement dite se déroulera du 11 au 15 avril, à La fraternelle et non dans l’établissement. Elle se scindera en plusieurs ateliers : écriture/lecture et mise en voix, mise en musique et enregistrements, conception visuelle et impression en sérigraphie d’une pochette pour un CD témoin, dans l’Imprimerie de La fraternelle. Car toutes les lectures seront enregistrées, et un concert de restitution clôturera la semaine. « Je me suis rendu compte – indique Benoît – que les lectures, les archives sonores pouvaient résonner chez les élèves d’une autre manière quand on les mettait en musique, surtout live. On pouvait donc avoir un autre rôle que celui de musicien. » C’est aussi dans le Café de La fraternelle, son club de jazz, après y avoir donné un concert le 30 avril[2], qu’Explicit Liber enregistrera son nouvel opus : Protest Songs.


[1] Unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants, « enfants nouvellement arrivés en France »

qui « bénéficient d’un soutien linguistique ou d’une scolarité dans un dispositif spécifique » (Ministère de l’Éducation nationale).

[2] Au même programme : In Spirit, solo de Claude Tchamitchian.

Extrait musical de Protest Songs :

image_pdfGénérer un PDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire