Le 7ème Gnome – Psyché Animale

Jazz à l’état sauvage

Par Lucas Le Texier

Sibylle Jounot et Ismael Galvez, duo Le 7ème Gnome, proposent leur jazz-pop dans leur désormais sixième disque, Psyché Animale. Beaucoup de couleurs dans cet opus, qui tente le mariage entre chanson française et jazz-groove. Les deux compères se partagent les rôles entre batterie, basse électrique, guitare, trompette et claviers. Eclectique, Psyché Animale est un savant dosage de toutes les influences de la formation. Du jazz, le duo en a tiré les principaux éléments de sa musique : Jounot monopolise le scat comme une technique d’expression récurrente et à part entière, souvent en dialogue avec Galvez à la trompette – « Humaine » – et à la guitare. Difficile de résumer en quelques lignes la palette sonore dont s’inspire le groupe : proche de la musique du monde, les deux musiciens voguent entre le ska – « L’Homme photocopie » – et le reggae – « L’œil de verre » –. Le groupe a aussi trouvé sa patte pour le son électro-swing, à l’instar des morceaux « Quieren que no vea » et « No se porque ».

Alternant entre paroles en français et en espagnol, Sibylle Jounot interrogent dans ses textes la modernité – « L’Homme photocopie » – ou la contradiction au sein de nos valeurs – « C’est bon ». Les titres en espagnol apportent un peu de fraîcheur aux disques, et se conjuguent particulièrement bien au son très smooth de l’ensemble.

Commander le disque : le7gnome.com

image_pdfGénérer un PDFimage_printImprimer

Laisser un commentaire