Jazz Focus #89 – L’esquisse d’un projet pour le jazz icaunais ?

Après une première édition pour les acteurs nivernais en mai 2019, le CRJ a réitéré ce 16 octobre 2020 son dispositif « Jazz Focus » pour les musiciens, enseignants, diffuseurs et producteurs de jazz icaunais. Le centre confirme son rôle d’accompagnateur des projets locaux et met en avant l’événement pour favoriser la rencontre et l’émulation entre acteurs et médiateurs souvent dispersés sur le territoire.  « Jazz Focus » s’est déroulée en deux temps forts : pour l’après-midi, une table ronde organisé au Conservatoire d’Auxerre et une rencontre pour favoriser les échanges entre acteurs du territoire ; pour la soirée, une jam-session ainsi que la programmation de trois groupes du département sur la scène du Silex.

La table ronde modérée par le président du CRJ, Arnaud Merlin, invita les acteurs icaunais à échanger autour de la question d’une nouvelle dynamique pour le jazz dans l’Yonne. Les directeurs du Silex (Auxerre) et du cabaret de l’Escale (Migennes) ont réaffirmé leur volonté et démarche de créer des rencontres musicales mêlant jazz, classique et musiques actuelles. Même chose pour les enseignants qui sont d’avis que les passerelles entre enseignements classiques et jazz devraient être favorisées – les élèves, pour se faire, pourraient suivre des cours de chaque esthétique. Certaines remarques ont également concerné l’absence de réseau DUMI – Diplôme universitaire du musicien intervenant, qui permet d’exercer en milieu scolaire –, rendant plus complexe une coopération entre l’Education nationale et les établissements sur le territoire. 

De façon plus générale, le jazz icaunais est confrontée à des problématiques communes au monde du jazz : nécessité de rajeunir le public et de disposer d’une organisation, fédération ou association favorisant les rencontres entre acteurs jazzistiques. A ce titre, le directeur du conservatoire d’Auxerre a affirmé vouloir participer à une dynamique qui faciliterait l’essaimage du jazz dans l’ensemble de l’Yonne. De plus, l’appui sur l’ensemble des lieux de diffusion musicaux icaunais – dont les plus « modestes » – semble être indispensable pour diffuser le jazz dans tout le département. La table ronde a permis deux constats : le CRJ a pu prendre le pouls de la situation et pourra proposer bientôt une action concrète en ce sens ; et les acteurs icaunais ont bénéficié d’un espace de rencontre qui pose les jalons d’une nouvelle dynamique à mettre en œuvre pour le jazz au sein du département.

La deuxième partie de la journée était consacrée plus concrètement aux jazz(wo)men icaunais(es). De 20h à 21h s’est déroulée une jam-session sous la houlette du guitariste Olivier Mugot, afin de préparer le public pour les trois concerts de la soirée : le Sénécio Quintet avec son projet « Ravel in Jazz » ; le groupe Inébia et son jazz influencé par les musiques du monde ; et enfin le Hit-Hat Brass Band qui a mêlé fanfare et hip-hop.

Une belle manière de clôturer la soirée et de signifier que le jazz icaunais n’a rien à envier musicalement : il n’attend qu’un petit coup de pouce pour s’organiser, s’exporter et s’affirmer comme un des piliers du jazz made in BFC.

Retrouvez une sélection photo des trois concerts de Jazz Focus #89 au Silex dans notre rubrique Rétrospectives

Plus d’infos sur Jazz Focus ici

Laisser un commentaire