Tribu Festival : retrouvailles entre le public et les artistes

Crédit photo : Jef Rabillon

Morgane Macé

La 21ème édition du Tribu Festival organisée par Zutique Productions à Dijon et son agglomération, en partenariat avec Le Cèdre, La Vapeur et l’ABC, est très attendue du public et des amateurs de musiques du monde. Quoi de mieux qu’une programmation éclatante mêlant hip-hop, jazz expérimental, bebop, ou encore chant occitan, pour retrouver la scène musicale en cette rentrée ?

Un format adapté aux mesures sanitaires, sur 7 jours au lieu de 10, du 28 septembre au 4 octobre, et une jauge réduite à 200 places par soir au lieu de 300 en temps normal. La programmation n’en est pas moins riche pour autant et ce malgré l’annulation de certaines tournées internationales dont celle de l’argentin Melingo .

L’esprit de fête sera heureusement de la partie « le bon équilibre a été trouvé pour que les consignes sanitaires ne pèsent pas sur l’ambiance chaleureuse du festival » confie Salomé Joineau, chargée de communication de l’association. Les concerts auront lieu au Jardin des Apothicaires, sur une scène en extérieur qui impose moins de contraintes qu’une salle fermée et le plateau sera désinfecté entre chaque passage des artistes.

Des tarifs accessibles et des concerts gratuits seront proposés, notamment le 29 septembre avec le duo NoSax NoClar, composé du multi-instrumentiste Julien Stella et du saxophoniste de jazz Bastien Weeger. L’énergie libératrice de l’improvisation renforcera la voix des ouvriers grévistes de mai 68, dans « La Peuge en mai », projet du saxophoniste Geoffroy Gesser. Enfin, en clôture de l’événement, les dix ans du Tribu Brass Band, fanfare d’éthiojazz made in Zutique, seront célébrés à la Place centrale de Quétigny, avant Papanosh & André Minvielle pour « Prévert Parade », à la salle Mendès France.

Programmation complète : https://www.tribufestival.com/

Crédit photo : La fraternelle

Laisser un commentaire