Les Mercredis du Château : place à l’expérimentation !

Crédit photo : Bonus Track

Nils Bruder

Dans le contexte actuel d’annulation massive de concerts, il y a quelques belles éclaircies. Parmi elles, les Mercredis du Château qui prendront bel et bien leurs quartiers d’été à la Citadelle de Belfort. Et cette année, le festival mise sur l’expérimentation. Un choix pas seulement guidé par la situation sanitaire…

En ce mois d’août, la 39ème édition des Mercredis du Château sera marquée par la toute première programmation assurée par Bonus Track, l’association ayant pris le relais de l’équipe de Jean-Pierre Perin, président-fondateur du festival. « Pour cette première, nous avons souhaité inviter le public à explorer de nouveaux territoires sonores, comme les musiques africaines ou classiques, explique François Lanneau, programmateur du festival. Côté jazz, nous ne tournerons pas le dos à l’héritage New Orleans. Pour autant, l’affiche fera la part belle à de jeunes artistes qui jouent leur propre répertoire. Il y aura aussi des musiciens confirmés (voir programmation ci-dessous). »

Covid-19 oblige, cette programmation « nouvelle génération » s’accompagnera d’une configuration repensée pour les quatre concerts (tous les mercredis d’août). « Au lieu d’avoir un seul artiste par soir, devant 800 personnes, nous proposerons trois artistes dans trois endroits différents de la Citadelle, jouant pour 30 personnes, évoque François Lanneau. Cette jauge imposée par la situation sanitaire permettra de proposer des concerts intimistes. A ce titre, nous avons la chance d’avoir des artistes qui jouent le jeu, là où des confrères ont pu essuyer des annulations. Le tout est de se faire plaisir, en expérimentant de nouvelles choses. » Et si c’était là une des meilleures définitions du jazz ?

Les artistes à l’affiche

Le 5 août : Laurent David, Guitar Swing Quartet, Jean-Philippe Rykiel & Lansiné Kouyaté.

Le 12 août : Gaspar Claus Solo, programme « Musique de la Terre Rouge », Little Treme.

Le 19 août : Emilie Pierrel & Sarah Van Cornewal, Jan Cobb, programme « Une folie sans retour ».

Le 26 août : Matt Elliott, Ensemble Incongru, Sabwana Orchestra.

Plus d’infos : bonus-track.fr

Laisser un commentaire