Pépète, toujours peps

Crédit photo : Pépète Lumière / Facebook

Hoel Germain

Depuis Montagny-sur-Grosne en 2010 Pépète a essaimé ses graines de lumière tout autour du Clunisois. Dix ans de pérégrinations résonnantes plus tard la fée synesthète reçoit, avec son hospitalité coutumière, à Bonnay et alentours, les 30 et 31 mai. Lieux décisifs puisque Pépète est symbiotique : c’est à partir d’un ici qu’elle vous emmène ailleurs, d’un ici éphémère où les bons soins partagés d’artistes, d’habitant.e.s et de sa petite équipe en feront éclore la forme festivalière.

D’abord un détour par la Cave à Musique mâconnaise s’impose : vendredi 29 s’y entrechoqueront le ping-pong musical orchestré par Los dos Hermanos entre impro guitaristique et érudition discographique, la clown Foucade (Elsa Foucaud) et le Bon Heurt. D’un ciné concert initié par Patrick Charbonnier au sein de l’ARFI, Bon Heurt reprend la distribution rare : trois basses électriques, boite à rythme et batterie associées à la performance vocale du musicien Ted Milton. L’orage gronde.

À l’ombre des vieilles pierres répond l’intimité des formes, les journées de Pépète Lumière comptent ainsi plusieurs solo et duo. En commun, subversion instrumentale (Laurent Bigot D’un air instable, Jean Sebastien Mariage Inversus Doxa, Camille Emaille), art du dialogue et inversement (Duo Jean-Luc Guionnet & Anna Gaïotti, Jeanne Mordoj et Mathieu Werchowski  La fresque).

Les soirées font la part belle aux ensembles musicaux. L’élégant hommage à un groupe folk imaginaire des Bedmakers ravira les amateurs des Jansh, Renbourn et autre Fahey. La venue de  Will Guthrie & Nist-Nah est aussi à souligner. De l’orchestre traditionnel de l’île de Java, le Gamelan, l’octet Nist Nah fait sien les percussions métalliques, la cohésion organique (le tout n’est qu’un instrument) et le temps cyclique, celui des musiques de transe et des micro-variations. Enfin la note la plus festive  reviendra certainement à la fanfare Akpe Jo Mim qui clôture le bal d’un souffle avec ses airs d’Afrique fantasmagorique. Voilà pour un joli mois de mai à Bonnay !

Suite aux annonces du Président de la République le 13 avril dernier, cet événement a été annulé par l’organisateur.

Retrouvez ci-dessous les émissions de France 3 et France Musique dédiées à l’édition précédente en juin 2019 :

https://www.francemusique.fr/emissions/a-l-improviste/a-l-improviste-au-festival-pepete-lumiere-10eme-edition-72968

Laisser un commentaire