À l’H!orizontal !

Guillaume Malvoisin

Crédit photo : H! Quartet

Maison fondée en 2015. Qu’est-ce qui pousse encore un quartet de jeunes gens à mettre sur Facebook, Monk en photo de couverture ? Fétichisme des grandes figures ? Respect éternel de la tradition ? Déférence des défricheurs ?

À l’écoute de ce H! Live @ Crescent Jazz Club, enregistré le 16 décembre 2017 au Crescent, on trouvera des réponses encore ailleurs. Dans le goût de l’aventure, dans le plaisir des étirements, dans la joie des challenges incessants contre soi-même.

Résumons. Un quartet. H!, fondé en 2015 par la réunion de Bastien Weeger (saxophone alto), Carl-Henri Morisset (piano), Etienne Renard (contrebasse) et Elie Martin-Charrière (batterie). Labellisés BFC à cœur, prolongés dans leur formation par la Capitale « au sein d’un des meilleurs incubateurs artistiques de la République » pour citer Pierre de Bethmann. Les esprits sont agiles, le terrain musical qu’ils se sont choisis, fertile. Alors Monk ? Oui, Monk. Comme repère sans doute.

H! Sait jouer, le fait entendre. Dans plusieurs des sens du mot. Écouter 21’ qui dure 14 minutes pour s’en convaincre. C’est Monkien dans la touche, coltranien dans l’âge et complètement eux-mêmes pour le gouvernement exécutif de ce quartet. A entendre la grande liberté de dialogues, la grande liberté des prises de paroles. Cf. ce combo Moodal/Golazo!, collé-composé par la paire Morisset/Martin-Charrière qui signe les autres titres, seul ou à deux. Cette mention tiendrait même de l’anecdote à SACEM a en juger le synchronisme en jeu pour ce live mâconnais, paru le 25 janvier 2019. Ça se tend des pièges, ça les contourne et avec une manière bourrée de fluidité et d’une énergie indocile. Reste à imaginer, deux secondes, l’inventaire des chemins  de traverses que chacun aura parcouru, deux ans plus tard.